Formation d'intervention médicale d'urgence du Québec

Opening Hours : Lundi au vendredi - 8h à 18h
  Contact : 819 473-3961

Plus de 40 autopatrouilles munies de défibrillateurs

Plus de 40 autopatrouilles munies de défibrillateurs

SANTÉ. En Mauricie, on retrouve des défibrillateurs dans 46 autopatrouilles de la Sûreté du Québec (SQ).

On en retrouve 20 à Shawinigan, 12 dans la MRC de Maskinongé, 9 à La Tuque et 5 dans la MRC de Mékinac. Ce ne sont pas tous les postes de la SQ qui possèdent des défibrillateurs. Pour le moment, il n’y en a pas encore dans la MRC des Chenaux, ni sur la Rive-Sud dans les MRC de Bécancour et Nicolet-Yamaska.«Ce sera le cas prochainement, précise toutefois Mélanie Dumaresq de la SQ. L’objectif, c’est qu’il y en ait dans tous les postes. C’est en voie d’être accompli. L’implantation de défibrillateurs a commencé en juillet 2013. Le projet est complété à environ 70 %. Plus de 2 000 personnes sont formées pour s’en servir.»

Rappelons que le défibrillateur externe automatisé (DEA) est un appareil qui recherche les troubles du rythme cardiaque mortels et administre une décharge électrique au cœur pour tenter de rétablir l’activité électrique normale chez une personne en arrêt cardiaque.

«La réanimation cardio-respiratoire (RCR) augmente de 5% les chances de survie d’une victime d’un arrêt cardio-respiratoire (ACR). Combinée à l’utilisation d’un défibrillateur, on augmente de 60 % les chances de survie de la victime», affirme Caroline Paquin, conseillère en communication au CIUSSS MCQ.

Les services ambulanciers présents à différents endroits sur le territoire possèdent également cet équipement. Quant au service de police de la Ville de Trois-Rivières, il ne possède pas de défibrillateurs.

Un arrêt cardiaque toutes les 12 minutes

Près de 40 000 arrêts cardiaques se produisent chaque année au Canada, soit une personne toutes les 12 minutes. En Mauricie et au Centre-du-Québec, on en a dénombré 619 en 2014-15.

Application mobile DEA-Québec

Une application mobile créée par l’équipe de la Fondation Jacques-de Champlain vise à répertorier tous les DEA se trouvant dans des lieux publics au Québec et permet de localiser le DEA le plus près en plus de fournir des informations concernant la RCR.

Avec la collaboration de Pier-Olivier Gagnon.

© Photo TC Media – Julie Lambert

Source L’Hebdo du St-Maurice

Print Friendly, PDF & Email
0

Your Cart

X